Rechercher
  • Celia

Pourquoi l'enseignement classique et la notion de hiérarchie qui s’y rattache sont obsolètes?



Je pense ne surprendre personne en disant que l'enseignement linguistique actuel est complètement obsolète. Il aurait besoin d'un bon rafraîchissement et une mise à jour. Je ne vous demande pas de me croire sur parole mais si vous le pouvez, regardez autour de vous et demandez-vous combien de personnes sont-elles réellement capable de parler anglais à la sortie du lycée, sans avoir voyagé à l'étranger ou vécu dans un environnement multiculturel.


Au-delà de la méthode d'apprentissage qui, sur la durée, s'est avérée inefficace, je souhaite pointer du doigt un autre ennemi, qui pour beaucoup, est insoupçonné: La relation hiérarchique qui est installée de manière automatique, dès l'instant où un enfant passe la porte de l'école. Cette dynamique hiérarchique nous suit jusqu'à l'âge adulte dans le monde du travail cependant nous pouvons nous demander si celle-ci a réellement une légitimité.


La hiérarchie contribue-t-elle à créer un environnement propice à la croissance et au développement de chacun?

Dans le contexte des langues, interrogeons-nous sur la relation enseignants et apprenants : crée-t-elle une atmosphère dans laquelle apprendre une langue est agréable, encourageant et nous pousse à oser?

Ou, est-ce une atmosphère qui nous pousse à nous questionner chaque fois avant d'oser s'exprimer, dans la crainte de faire une erreur?

Avons-nous cette sensation que nous allons être jugés si nous ne prononçons pas correctement certains mots?

Ou encore ce sentiment de panique lorsque nous ne sommes pas sûr d'avoir compris ce qui nous est demandé ?


Ce sont des questions que l'on se pose communément et qui, à force, s'érigent en obstacle entre nous et la langue que nous souhaitons parler.


L'enseignant a une grande part de responsabilité dans l'environnement dans lequel un apprenant va évoluer car il sert de point de repère et de référence. Il peut donc choisir de ne pas imposer de supériorité et au contraire, créer un cadre dans lequel la collaboration et l’échange sont les éléments les plus importants. En se mettant sur un pied d'égalité avec les élèves, il rendra possible la réception d'un feedback honnête et constructif, qui lui permettra de parfaire sa pédagogie.

Le but de chaque enseignant étant en la transmission, quoi de mieux que de recevoir des commentaires constructifs des personnes que nous souhaitons aider à s'améliorer. Bien sûr, cela signifie également de ne pas opérer depuis un point de vue égocentrique, pour laisser de la place à la croissance.


Dans ces conditions, il n'y a pas besoin d'imposer son respect car si l’enseignant est digne de celui-ci, il lui sera donné de bon cœur par les apprenants car son expertise et sa pédagogie seront appréciés. Et oui, le respect ça va dans les deux sens et il est important de garder cette idée en tête. Avoir des compétences ou connaissances ne fait en aucun cas de nous des êtres supérieurs, le seul privilège dont on bénéficie c’est de pouvoir transmettre et accompagner en toute humilité quiconque qui souhaite apprendre et s’améliorer.


La mise en application de ce principe peut s'avérer complexe avec un public jeune, cependant, une fois qu'il est intégré, Il permettra de créer des adultes proactifs et force de proposition en société et en entreprise.

Il en va de même pour des adultes habitués à évoluer dans des environnements où la hiérarchie occupe une place importante. Il y aura des challenges mais ceux-ci participeront à la création de cercles de collaboration ultra vertueux qui bénéficieront à tous.

0 vue0 commentaire

W E I  COACHING

Unlock your Potential